Des fauteurs de troubles agréables !

Nous voulons tous changer certaines choses en nous. Nous connaissons les mauvaises habitudes dont nous aimerions nous débarrasser. Mais la plupart d’entre nous éprouvent beaucoup de difficulté à modifier concrètement et durablement ses comportements.

static1.squarespace-1

Intervator, un fauteur de troubles agréables de Matthias Laschke par Sylvie Gendreau, Votre laboratoire créatif

Deux aspects de notre personnalité entrent alors en conflit. Imaginez-vous devant une tablette de chocolat. Vous êtes face à deux exigences contraires et simultanées : (1) un objectif à court terme : votre envie de la manger. Devant la perspective d’éprouver un plaisir instantané, il s’agit d’une pulsion qui se manifeste immédiatement, même si vous savez fort bien que cette pulsion se résorbera par la suite ; (2) un objectif à plus long terme, dicté par la raison, qui a du mal à se faire entendre : perdre du poids et être en santé.

Quelle stratégie adopter ? Stopper ! Prendre une grande respiration et réfléchir. Prendre le temps de se convaincre de ce que l’on sait déjà : Ne pas manger la tablette de chocolat ou la remplacer par un aliment plus sain. Malheureusement, pour la plupart d’entre nous, ce mode opératoire fonctionne rarement. À moins que ce soit au prix d’efforts considérables.

Heureusement, il existe une autre solution : Inversons le problème. D’abord modifions notre comportement. Agissons immédiatement, sans avoir recours au préalable à un précepte moral. En d’autres mots, agir avant de réfléchir.

Pour cela nous devons faire appel aux objets. Notre relation avec notre environnement est presque toujours médiatisée par des objets. Les objets ont le pourvoir de changer directement notre comportement, de manière quasi automatique, sans que nous ayons à réfléchir. L’idée est de choisir des objets qui créent, pour nous, une friction bénéfique et constante. Une friction qui modifie nos comportements en fonction des changements que nous aimerions opérer dans notre vie. Des objets qui nous forcent à poser certains gestes ; des gestes qui à force d’être répétés provoquent, petit à petit, des changements durables.

Évidemment tout réside dans le design de ces objets. Des objets frictionnels et si possible rigolos qui nous assistent dans la réalisation de notre stratégie de changement. La fabrication d’objets frictionnels doit suivre certaines étapes :

1. Définir nos objectifs à long terme (objectifs de santé, éthiques, sociaux).

2. Identifier les activités, les comportements qui pourraient contrevenir à la réalisation de ces objectifs (la fameuse tablette de chocolat quotidienne).

3. Repérer des comportements qui nous permettraient de réaliser plus efficacement nos objectifs.

4. Trouver ou concevoir des objets frictionnels qui nous aideront concrètement à changer nos comportements. Songez à des objets qui matérialiseront » nos intentions. Des objets qui auront le pouvoir de restructurer nos actions.

Depuis quelques années déjà, il existe sur le marché des produits qui pourraient nous assister dans notre stratégie de changement. Fitbit, par exemple, se charge de monitorer nos activités physiques et même notre sommeil. Mais il s’agit avant tout de technologies persuasives. Elles s’adressent à notre cerveau rationnel. Elles ne concernent que certaines sphères d’activités. Elles sont peu efficaces auprès de ceux qui, dans le cas de Fitbit, sont récalcitrants à l’idée de faire du sport.

Matthias Laschke, un jeune chercheur allemand (www.pleasurabletroublemakers.com), conçoit des objets frictionnnels spécifiques à différents types de changement de comportement. L’intitulé de ses objets résume bien leur mode opératoire : pleasurable troublemakers (des fauteurs de troubles agréables).

Voici quelques exemples  de fauteurs de troubles agréables :

static1.squarespace

Forget me not, un  fauteur de troubles agréable de Matthias Laschke par Sylvie Gendreau, Votre laboratoire créatif. 

 

Forget me not

Un luminaire de lecture dont l’abat-jour se ferme lentement à l’instar des pétales d’une fleur. Si l’on touche un pétale, l’abat-jour s’ouvre à nouveau et l’intensité lumineuse augmente. L’usager est ainsi en constante interaction avec le luminaire. Il ne l’utilise qu’en cas de besoin, et à chaque fois le comportement du luminaire lui rappelle que l’électricité est une ressource limitée.

Intervator

Le manque d’exercices physiques est à la source de nombreux problèmes de santé. Comment faire un peu plus d’activités physiques dans notre vie quotidienne ? L’intervator est un objet parasite placé sur le panneau de contrôle d’un ascenseur. En pressant sur le bouton d’un étage, l’ascenseur stoppe à l’étage en dessous pour nous inciter à prendre l’escalier pour nous rendre au dernier étage ou  presser le bouton de l’étage au-dessus pour nous rendre directement à destination.

L’exercice de la semaine… fabriquez votre objet trouble-fête pour chasser une mauvaise habitude.


SOURCES

Hassenzahl, M., Eckoldt, K., Diefenbach, S., Lenz, E., Laschke, M., & Kim, J. Designing Moments of Meaning and Pleasure. Experience Design and Happiness. International Journal of Design, (2013), 7(3), 21–31.

Hassenzahl, M., & Laschke, M. Pleasurable Troublemakers. In S. Walz & S. Deterding (Eds.), The Gameful World. (2014), Cambridge, MA: MIT Press. 167-195.

Laschke, M., Diefenbach, S., & Hassenzahl, M (2015). “Annoying, but in a nice way”: An inquiry into the experience of frictional feedback. International Journal of Design, 9(2), 129-140.


Logo carre tumblr (5)Sylvie dirige les Cahiers de l’imaginaire et enseigne la créativité et l’innovation aux doctorants de l’École Polytechnique de Montréal. Pour stimuler votre créativité, abonnez-vous à son blog, Votre laboratoire créatif.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s